{tab=1826-1856}

1826-1856 : le début de l'histoire

 

1828
Le Père Champagnat, fondateur de la congrégation des frères maristes, crée l'école paroissiale de Neuville-sur-Saône.

1833
L'école est reconnue par l'état comme école communale. On y annexe un pensionnat primaire de garçons qui peut recevoir environ 40 élèves. Ces bâtiments deviendront par la suite un pensionnat de jeunes-filles.

1856
De plus en plus d'élèves : la congrégation décide de constituer un groupe autonome et achète une propriété (villa et parcelles) au lieu-dit Bellegarde. Elle y entreprend tout de suite les travaux de construction de l'aile nord. En Octobre 1856 le pensionnat y est transféré et accueille ses 92 premiers Bellegardiens.

« Le pensionnat de Notre-Dame de Bellegarde » est né

{tab=1856-1956}


1856-1956 : le 1er centenaire





1856-1903
La reconnaissance officielle du pensionnat fut signée par Napoléon III en 1857 (doc. à consulter au C.D.I.).
Sous la conduite de différents frères, en particulier du frère Nicet, l'institution continue à prospérer. Un bassin de natation alimenté par une source de Fleurieu est construit. Pendant la guerre de 1870 Bellegarde est transformée en hopital puis en centre d'accueil de réfugiés alsaciens. La chapelle est inaugurée en 1894.

 1903
Aprés les lois de 1901 qui supprimaient les congrégations, Bellegarde fut confisquée par l'état et fermée. Certains élèves et professeurs s'exilent alors à Verrière en Suisse pour y perpétuer l'esprit de l'école.

1906
La renaissance de l'école est due à un groupe d'anciens élèves qui ne purent se résoudre à sa disparition . Ils créent une société (ancêtre de l' "Association immobilière" d'aujourd'hui) pour racheter les locaux et les confier à frère Poyard, un homme particulièrement entreprenant. Petit à petit l'enseignement chrétien y est
restauré.

 1914-1918
Pendant la guerre une partie de l'établissement est consacrée à un hopital : quelques 200 élèves cotoient les 1200 blessés ou malades qui jusqu'en 1917 seront soignés à l'hopital du 44 bis de Bellegarde.


1918-1956
Le temps de la modernisation : douches, chauffage central, un laboratoire de physique chimie, achats de terrains en prévision de l'installation d'un terrain de sport, construction de l'aile sud avec salles de classe et dortoirs. Pendant la 2ème guerre mondiale
l'école ne fut réquisitionnée qu'un an comme hopital.

Effectif en 1956 : 414 internes, 49 demi-pensionnaires, 17 externes

{tab=1956-2006}

 

1956-2006 : vers les 150 ans...



1966
L'établissement passe sous contrat d'association avec l'état : il s'engage à donner un enseignement en conformité avec les programmes et les directives de l'Education nationale.

 1967
Construction de la salle des sports et de nouveaux laboratoires de sciences physiques avec un équipement très moderne. Ces installations confirment l'orientation sportive (le « Groupe sportif bellegardien » est le nom de la 1ère association sportive créée en 1946 ) et scientifique de l'établissement à cette époque.

1973
Ouverture de l'école primaire sur les terrains de la Tatière à l'est du bâtiment principal. Par la suite adoption progressive de la mixité ; celle-ci sera effective
sur l'ensemble de l'établissement en 1974.

1978
Création d'un C.D.I. (centre de documentation et d'information)

1985
Le dernier directeur religieux, frère Viricel, quitte l'établissement. La direction est désormais confiée à un laïc. Le directeur actuel, Mr Dechavanne est nommé en 1988.

1992
Fermeture du pensionnat. Les dortoirs seront remplacés en 1996 par un trés grand C.D.I. aménagé sous les combles.

1994
Ouverture du nouveau self.

1996...
Départ de la communauté des frères. Aujourd'hui il ne reste qu'un frère enseignant. Depuis 1970, l'établissement est sous tutelle diocésaine. Le caractère religieux de l'établissement reste présent grâce à l'action des parents d'élèves via la catéchèse et la permanence d'une aumônerie. Beaucoup de travaux seront réalisés ces dix dernières années : une caféteria pour les lycéens, un nouveau bâtiment pour le collège, la rénovation de la salle de théâtre et des salles des professeurs, l'installation de deux salles informatiques.

2005
Lancement de www.ndbellegarde.fr

2006
Bellegarde fête ses 150 ans et ouvre un espace réservé aux lycéens

 

Cette chronologie a été réalisée essentiellement à partir des écrits du frère Marius Roux qui a passé 56 ans à Bellegarde

 

{/tabs}